7, April 2020 10:42

MAKAN MAGASSOUBA : « C’était une belle compétition à 24 »

Une interview du responsable du Groupe Lagardère Sport, partenaire de la Caf pour la Can Total Egypte-2019.

La Can 2019 vient de s’achever avec le sacre de l’Algérie, en tant que partenaire du football africain, comment avez-vous vu cette première édition à 24 ?

M. K. : Effectivement, c’était une belle compétition à 24, c’était une grande réussite. On a vu du beau football, de belles équipes comme Madagascar, le Mali qui ont produit un football qualitatif. L’Algérie pour moi a été une belle équipe et elle l’a prouvé du début jusqu’à la fin. Ça été une belle histoire, le Sénégal n’a pas démérité et l’Algérie a été une équipe constante du début jusqu’à la fin du tournoi. C’est un beau champion, un champion mérité et un entraîneur qui avait des idées en place et c’est l’occasion de rendre un hommage à Djamel Belmadi qui fait aujourd’hui la fierté de l’Afrique et qui nous montre qu’on a des ressources locales et qui, si on leur donne la chance, peuvent nous amener au sacre continental.

En six mois, nous avons vu ce que l’Egypte a fait pour organiser cette Can, est-ce une surprise pour vous ?

Makan Magassouba : L’Egypte a eu que quelques mois pour organiser la Can, il y a eu vraiment une forte volonté des autorités qui ont tout mis en œuvre pour faire cette Can en bonne et due forme. La Can a eu lieu et il y a eu un beau football, un bon championnat et nous ne cesserons de rendre un hommage à la Caf et au Comité d’organisation locale, les partenaires qui ont suivi massivement la Can et qui ont fait cette compétition une belle Can.

Avez-vous eu des difficultés au cours de cette Can en tant que partenaire ?

M. M. : Il y a toujours des difficultés dans l’organisation d’une Can, mais le plus important est que tout se termine bien, cette Can est une belle réussite.

Un grand journaliste malien a été honoré au cours de cette Can par l’AIPS, pour le compte des journalistes qui ont couvert plus de dix Can, qu’est-ce que vous dites au lauréat Baba Cissouma ?

M. M. : C’est une belle récompense. En tant que Malien personnellement, c’est une fierté pour moi qu’un compatriote ait été récompensé de très belle manière par ses pairs. La reconnaissance est une très belle chose, la reconnaissance du mérite. Je félicite Baba Cissouma et je profite l’occasion et l’opportunité pour demander aux jeunes journalistes de prendre l’exemple sur lui. En retour, il doit s’impliquer pour la formation des jeunes journalistes et faire en sorte que la relève soit assurée d’autant plus que c’est quelqu’un qui s’implique beaucoup déjà.

Comment avez-vous perçu l’équipe malienne à cette Can ?

M. M. : J’ai vu une belle équipe malienne à cette Can, c’est une équipe qui joue au ballon, elle est jeune et elle a un bel avenir devant elle, tout le monde a vu ces jeunes qui avaient du talent et en plus du talent et l’individualité, elle avait beaucoup de valeur aussi. Je pense que cette équipe va véritablement faire parler d’elle dans les prochaines Can.

Quel appel avez-vous à lancer au monde sportif malien et sa jeunesse ?

M. M. : En tant que Malien, je pense qu’on a le devoir de l’union et de l’entente autour de l’essentiel qui est le Mali. C’est une fierté de faire partie de ce beau pays et de sa jeunesse et on doit se retrouver autour de l’essentiel qui est le Mali. Ça fait trois ans qu’il n’y a pas de championnat au Mali et je prie Dieu pour que tout se passe bien pour l’élection du nouveau président de Fédération à venir pour que le football malien aille de l’avant pour le bonheur de sa jeunesse et le Mali tout entier. C’est cet appel à l’union et pour un Mali en paix que je lance pour un Mali émergent avec un football gagnant.

Notre envoyé spécial au Caire

Diakaridia Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *